Actualités

<< Retour aux actualités

L’entérite post-radique : Ne passez pas à côté

Documentaire, Pathologie

Témoignage d’une patient atteinte d’entérite post-radique

Le patient, guéri de son cancer, peut développer une nouvelle pathologie.

La radiothérapie dans bon nombre de cancers abdominaux-pelviens est l’un des traitements de référence. Suivant le champ d’irradiation, le nombre de séances et la dose cumulée de rayons, cela peut entrainer, parfois très à distance du traitement du cancer, des complications intestinales, urinaires. Le patient est guéri de son cancer mais peut développer une nouvelle pathologie : l’entérite post-radique.

Cette pathologie peu connue se manifeste par des signes cliniques isolés ou associés.

- digestifs : douleurs abdominales, sténoses du tube, vomissements, saignements, diarrhée

- urinaires : saignements, incontinence

- schéma corporel altéré : perte de poids, dénutrition ….

Ces signes étant communs à bien d’autres pathologies, on comprend que pour le praticien non oncologue, il soit difficile de faire le lien avec l’entérite post-radique. Des soins à domicile, parfois lourds suivant l’avancée de la pathologie peuvent être mis en place sans que le diagnostic d’entérite radique n’ait été posé.

L’association AMAER a été crée pour faire connaître la maladie.IMG_logoAMAER

Afin de mieux faire connaître cette pathologie, certains patients ayant cette pathologie, ont constitué une association : l’« AMAER ».

 Alors, lorsque vous pouvez faire le lien entre radiothérapie et symptômes, ne passez pas à côté.

Isabelle Pingenot

PartagerShare on Facebook0Share on Google+0Email this to someoneTweet about this on Twitter0
<< Retour aux actualités